Clinique du Quercy
   
186, rue du Docteur Ségala
46000 CAHORS
Tél. 0 826 304 646
Fax 0 565 237 509


Retour Accueil   Qualité Direction Spécialités Hospitalisation Contact

Plateau Technique
Politique Qualité
Politique Qualité  
   

L’ensemble des acteurs de la clinique est impliqué dans une démarche d’optimisation des pratiques professionnelles.
Cette politique globale a permis de satisfaire aux exigences de qualité et de santé.
L’établissement est engagé depuis janvier 2000 dans une amélioration continue pour la qualité.
Il s’est d’ailleurs engagée sur ce thème dans le cadre du CPOM et a satisfait à la démarche d’accréditation version 1 en octobre 2004. L’établissement doit satisfaire la deuxième démarche en juillet 2008.
Un comité de pilotage composé de décisionnaires impulse la conduite de la démarche qualité auprès de toutes les instances internes (CME, CLIN, CLUD, CRUQ, COVIRIS, COMEDIMS) chargées dans leur domaine d’expertise d’atteindre les objectifs fixés dans le CPOM et tous les contrats conclus avec l’ARS et la HAS.
Les travaux de ces groupes sont recueillis dans leurs programmes et bilans annuels.

La CME

La CME, mise en place depuis 2001, se réunit au minimum régulièrement trois fois par an à l’initiative du président de la CME et si nécessaire par collège de spécialités.
L’ensemble de ces travaux fait l’objet de comptes-rendus systématiques qui permettent d’apprécier l’évolution de la réflexion réalisée par les médecins.

Le CLIN

Constitué depuis 2000 à la clinique du Quercy le comité fonctionne dans le respect des réglementations de 1999. Il se réunit au minimum régulièrement trois fois par an.
Ses modalités de fonctionnement sont décrites dans son règlement intérieur.

Ses principales missions :

  • Prévention des risques infectieux
  • Prévention et surveillance de la diffusion des BMR
  • Bon usage des antibiotiques
  • Surveillance des accidents exposant au sang
  • Formalisation des procédures et protocoles de prévention du risque infectieux
  • Surveillance épidémiologique
  • Formation en hygiène hospitalière
  • Evaluation prévention des risques liés à l’environnement avec avis consultatif lors des phases de travaux. .

Ces travaux (bilan standardisé, évaluation du programme annuel, audits) font l’objet de compte-rendus systématiques.
Le CLIN transmet à la direction, à la CME un rapport annuel d’activités.

Le Département d’Informations Médicales et la commission du dossier patient

Le D.I.M est composé d’un médecin DIM (intervenant une fois par mois) et deux secrétaires TIM/facturières. Un règlement intérieur définit les missions et activités de ce département répondant aux dispositions légales en vigueur.
Le médecin DIM veille à la bonne tenue des dossiers médicaux et expose à la CME les analyses médico-économiques et les obligations du Code de la Santé Publique relative aux traçabilités des informations, consentements, prescriptions, et compte-rendus d’hospitalisation.

La CRUQ

La commission de conciliation est constituée depuis mai 2001. Elle est devenue la commission de relations des usagers et de la qualité (CRUQ) qui se réunit 1 fois par an ou davantage si nécessaire. Un rapport annuel de son activité est élaboré.
Elle accueille un représentant des usagers désigné par la DDASS.
Conformément à la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des usagers, cette commission est chargée d’assister toute personne qui s’estime victime d’un préjudice du fait de l’activité de l’établissement et de l’informer sur les voies de conciliation et de recours gracieux dont elle dispose.
La CRUQ évalue régulièrement les attentes des patients en analysant les plaintes et les remarques issues de l’analyse des questionnaires de sorties et enquêtes de prévalence sur la satisfaction de la prise en charge. Elle est force de propositions pour une amélioration en continu de la prise en charge du patient.

La commission de Coordination des Vigilances et de la gestion des Risques (COVIRIS)

Malgré la petite taille de l’établissement (67 lits et places), la direction à décider de créer une commission de COordination des VIgilances et gestion des RISques (COVIRIS) afin de :

1 – décloisonner les vigilances (« regard transversal »).
2 – définir les risques potentiels par famille de risques en leur attribuant un niveau de criticité.
3 – développer le signalement des événements indésirables.
4 – analyser la typologie des incidents et accidents.
5 – mettre en place des programmes de prévention.
6 – poursuivre la mise en place d’une dynamique d’amélioration de la qualité des soins et de la gestion des risques.
7 – déterminer les événements sentinelles.

Le COVIRIS, qui intègre tous les vigilants, traite toutes les alertes ascendantes ou descendantes et peut faire office le cas échéant de cellule de crise. Il se réunit au minimum régulièrement trois fois par an.
La CME nomme les vigilants. Chaque vigilance fait l’objet d’une procédure.
Correspondant d’hémovigilance : Dr HARIZE (laboratoire) Président - Dr DOULCO (anesthésiste -réanimateur).
Correspondant de matériovigilance : pharmacienne, ingénieur biomédical
Correspondant de pharmacovigilance : pharmacien
Correspondant de nosocomiovigilance : Dr BARRIE (ophtalmologue et président du CLIN) et d'une Infirmière Hygiéniste.
La directrice en qualité de gestionnaire est chargée de coordonner les actions de prévention issues du programme annuel du COVIRIS.

Le Comité du Médicament et des dispositifs Médicaux

Le comité du médicament est composé du pharmacien, de praticiens par spécialités, de la responsable du bloc, du directeur et des référentes de soins et sociale.
Il définit la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles et participe à :
- l’élaboration d'une liste de médicaments et dispositifs médicaux disponibles à la pharmacie sous forme de livret thérapeutique réactualisé chaque année selon le référencement du Club Helpévia (centrale d’achat, clinique adhérente).
- l’élaboration de recommandations de prescription et de bon usage, de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse.
- des plans d’amélioration du circuit du médicament et du futur suivi du contrat de bon usage du médicament.
Sa composition, ses missions et ses modalités de fonctionnement sont décrites dans son règlement intérieur.

Le Comité de Lutte contre la Douleur

Le CLUD de la clinique définit le programme annuel d’actions de lutte contre la douleur en matière de prévention, surveillance, formation, information et évaluation dans le cadre de la douleur post-opératoire.
Sa composition, ses missions et ses modalités de fonctionnement sont décrites dans son règlement intérieur.

Principales missions :

  • Organiser la mise en œuvre de la politique de prise en charge de la douleur dans l’établissement et déterminer son programme annuel de travail.
  • Elaborer ou réactualiser les protocoles thérapeutiques ou de soins.
  • Organiser les évaluations et les audits dans le domaine de la prise en charge de la douleur (IDE Référente).
  • Proposer et coordonner les formations du personnel en relation avec la référente douleur.
  • Organiser l’information sur la prise en charge de la douleur au sein de l’établissement.
  • Déterminer les actions correctives et préventives à mettre en œuvre.
  • Etablir un rapport annuel de ses activités, le présenter aux différentes instances ou structures concernées (CME, direction, …) et le diffuser.

Depuis 2002, la clinique a recruté une IDE référente douleur titulaire du D.U. « prise en charge de la douleur ». Elle met en œuvre la politique de lutte contre la douleur auprès des équipes soignantes en proposant des formations internes, des évaluations des connaissances et en réalisant des audits ciblés auprès des patients.

La commission de surveillance des fluides médicaux

La maintenance préventive, curative et l’approvisionnement en fluides médicaux sont concédés aux Sociétés Air Liquide Santé et Linde.
Cette commission se réunit trois fois par an et autant de fois que nécessaire lors de travaux sur les réseaux. Elle réunit le pharmacien, un anesthésiste, l’ingénieur biomédical, la directrice, la responsable bloc, les référentes et un agent d’entretien. Cette commission a pour mission de surveiller la consommation, les maintenances, les travaux, la sécurité et la qualité de l’emploi des fluides médicaux.
Sa composition, ses missions et ses modalités de fonctionnement sont décrites dans son règlement intérieur.

La commission de restauration

Cette commission a pour mission de connaître la qualité « perçue » auprès des personnels et des usagers « clients » de la fonction restauration. Les activités de cette commission sont appuyées par les réunions regroupant la directrice, des soignants, deux hospitalisés volontaires, des responsables des services restauration et hôtellerie.
Afin de faciliter l’organisation de l’établissement, un calendrier prévisionnel des réunions de ces instances est édité le premier mois de chaque année.

 
   

© Copyright Clinique du Quercy - Tous droits réservés ABC46 - Cahors